Accueil > Veille

14/03/2017 - Les 15 start-up de la saison 2 de l'incubateur des Galeries Lafayette ... - L'Usine Digitale

En mai dernier, le groupe Galeries Lafayette s'est associé au californien Plug and Play Tech Center pour lancer son propre accélérateur : le Lafayette Plug and Play. Le programme d'innovation permet aux start-up sélectionnées de bénéficier d'un accompagnement de trois mois et d'être hébergées dans un espace dédié de 1000 m², situé rue de Paradis dans le 10ème arrondissement de Paris. 200 start-up candidates Presqu'un an après son lancement, le dispositif s'apprête à accueillir sa deuxième promotion de start-up. 'Pour cette nouvelle promotion, plus de 200 projets ont été déposés à la suite de l'appel à candidatures qui s'est déroulé du 1er décembre 2016 au 2 février 2017', se félicitent les équipes de l'accélérateur. Le cru 2017 compte dix jeunes pousses françaises et cinq start-up étrangères (Chine, Danemark, Inde, Royaume-Uni). Voici les 15 pépites qui rejoindront le programme d'accompagnement dès le 27 mars prochain Le cru 2017 Angus AI propose un Google Analytics pour les commerçants Fondée par deux anciens d'Aldebaran Robotics, la start-up Angus AI est spécialisée dans les algorithmes de perception. Son logiciel est utilisé par certaines enseignes qui le relient à des caméras pour récolter des informations sur les passants et visiteurs (âge, sexe, expression, etc). 'C'est une sorte de Google Analytics pour la vie réelle', résumait Gwennael Gate, l'un des cofondateurs, à nos confrères d'Industrie & Technologies lors du dernier salon Innorobo. Cypheme lutte contre la contrefaçon Fondée par Hugo Garcia-Cotte et Pierre Guinaudeau, la start-up franco-chinoise Cypheme a mis au point une solution permettant aux consommateurs de vérifier l'authenticité d'un produit en analysant la microstructure de l'emballage à l'aide de la caméra de leur smartphone. Heuritech détecte les tendances en ligne Heuritech développe une plateforme d'intelligence artificielle simple d'utilisation pour les entreprises. Elle transforme automatiquement tous les contenus (textes et images multilingues) en information exploitable. Pour les acteurs du luxe, de la mode et de la beauté, elle permet de détecter les tendances en ligne. La start-up avait précédemment intégré l'accélérateur de BNP Paribas. Europass drague les touristes chinois Fondée par Guillaume de Roquefeuil, Europass se présente comme une solution de paiement disponible via Wechat. Elle a été spécifiquement développée pour les touristes chinois en voyage en France et en Europe. Spoon AI expérimente son robot dans une galerie commerciale La start-up Spoon AI est à l'origine d'un drôle de robot composé d'un bras articulé sur lequel est monté un écran tactile qui affiche une tête de chat. Actuellement testé dans la galerie commerciale du centre Alma, à Rennes, le robot doit permettre d'orienter les clients du centre et les renseigner sur les différentes enseignes. Mishipay évite aux clients les files d'attente en magasin La start-up britannique Mishipay a développé une solution permettant aux clients d'un magasin de ne plus faire la queue en caisse. Son application permet au client de prendre un item, de le scanner et de le payer directement depuis son smartphone avant de sortir de la boutique. Le processus est sécurisé via des puces RFID, qui se désactivent automatiquement une fois le paiement reçu. Shipup suit les expéditions des e-commerçants à la trace Fondée par Romain Ogiela, Térence Delahaye et Quantin Maurice, la start-up française Shipup analyse la performance des transporteurs de colis pour les sites marchands et leur permet de se faire rembourser automatiquement les colis en retard ou mal livrés. En décembre 2016, elle revendiquait déjà plus 200 000 commandes analysées. Merito développe le LinkedIn du prêt-à-porter La plate-forme Merito propose de mettre en relation candidats et managers de magasins et permet ainsi aux aspirants de trouver des postes (stage, CDD, CDI) dans les plus grandes enseignes du prêt-à-porter parisien. Clustaar a conçu un coach pour chatbot Cofondée par Nicolas Chollet et Philippe Duhamel, la start-up Clustaar s'est spécialisée dans la conversation homme-machine. Elle a mis au point une plateforme qui permet aux chatbots d'apprendre à échanger avec les humains sur des sujets complexes. La technologie de Clustaar permet d'entraîner l'assistant virtuel sur une thématique bien précise, comme le SAV, par exemple. Daco transforme la data en arme pour les retailers Le français Daco fournit aux retailers une compréhension approfondie de la stratégie des concurrents durant toute l'année, grâce à des tableaux de bord sur l'offre, le prix, la promotion et le réseau de magasins. Dream Agility optimise la publicité sur Google La jeune pousse britannique Dream Agility propose une solution qui permet d'automatiser et d'améliorer la pertinence des publicités des entreprises sur Google et sur les réseaux sociaux. Euveka crée des mannequins-robots Basée à Valence, Euveka développe, à travers le logiciel de conception Smart Morphosizing, des mannequins-robots évolutifs et connectés pour créer, produire et vendre des vêtements à la taille exacte. Snaplytics traque l'efficacité des campagnes sur Snapchat La start-up danoise Snaplytics propose une solution complète d'outils et d'analyse pour optimiser les campagnes de communication sur Snapchat et Instagram. Guesswork édite un moteur de recommandations Basée en Inde et cofondée par Mani Doraisamy, la start-up Guesswork utilise des algorithmes de machine learning pour alimenter un moteur de recommandations de produits pour les nouveaux visiteurs. Qopius développe une AI pour doper les ventes Qopius est une solution d'intelligence artificielle permettant la reconnaissance et l'analyse d'images à la demande pour accompagner les métiers de la distribution. Juliette Raynal@Julietteraynal

14/03/2017 - Internet des objets : la nouvelle promo du Connected camp - ladepeche.fr

Ils sont jeunes, ils ont de l'ambition et des idées en pagaille, et ils viennent d'intégrer la deuxième saison du Connected camp. Sous cet anglicisme se cache l'accélérateur pour start-up de l'IOT Valley, l'association qui fédère les acteurs de l ...

11/03/2017 - Développement de résonateurs hyperfréquences pour la réalisation de capteurs sans puce dédiés à la maintenance prédictive des infrastructures

Pour cela, notre travail sera basé sur la technologie RFID (Radio Frequency Identification) passive. Nous présentons alors, des résonateurs sensibles à la dégradation et à la corrosion des matériaux. Celles-ci étant souvent liées à la présence d ...

10/03/2017 - Infographie Commande publique: misez sur l'IoT pour des villes ... - Décision Achats

78% des chefs d'État estiment que l'Internet des objets (IoT) aura une influence transformatrice sur les villesd'ici 2019, selon une étude menée par Aruba(1). Pourtant, les organismes gouvernementaux constituent l'un des secteurs les plus lents à adopter l'IoT: selon Aruba, seules 42% des municipalités ont déjà déployé des appareils et capteurs IoT. Actuellement, les principales utilisations de l'IoT sont la surveillance, la maintenanceet les services de géolocalisation. Les appareils concernés sont les systèmes de sécurité des bâtiments, l'éclairage public et les véhicules. L'étude souligne que dans le secteur public, 7 organisations sur 10 affirment avoir réalisé des économies suite à l'adoption de l'IoT. (1) 3100 décideurs ont été interrogés en novembre et décembre 2016. Ces personnes appartenaient à des organisations (publiques ou privées) comprenant au moins 500 employés. À noter, les 23 et 24 mars prochains se tiendra la 1re édition du salon IoT World, dédié à l'Internet des objets. Plus de renseignements dans l'article 'L'Internet des objets (IoT): un nouveau terrain de jeu pour les acheteurs'.

10/03/2017 - Avnet Silica propose une carte basse consommation à capteurs ... - Electronique International

Avnet Silica Cette carte inclut le module miniature SensorTile de STMicroelectronics qui, lui-même,comprend plusieurs capteurs, un microcontrôleur 32 bits et un circuit d'émission-réception RF Bluetooth LE. Elle est prévue pour s'interfacer à la carte ARM mbed. Avnet Silica a créé et commercialise une nouvelle carte de développement, Sensor Node Board, destinée à faciliter la mise au point de projets de l'Internet des objets, de la mesure intelligente... La carte en question est prévue pour fonctionner, via l'interface ST-Link, en liaison avec la plateforme de développement ARM mbed à système d'exploitation et sécurité optimisés pour la gestion de matériels via la Cloud. Elle inclut un module SensorTile de STMicroelectronics. Ce module mesure 13x13mm et est équipé de plusieurs capteurs (mouvement, pression atmosphérique, magnétomètre, microphone), d'un microcontrôleur 32 bits STM32L4 et d'un circuit d'émission-réception RF compatible Bluetooth Low-Energy. D'autres capteurs STMicroelectronics (humidité, température, proximité, lumière ambiante...) peuvent être ajoutés sur la carte Sensor Node Board. Enfin, cette carte comprend également un module récepteur GNSS (TESEO-Liv3) pour la localisation, et une étiquette NFC/RFID configurable via smartphone.

05/09/2016 - Mumm connecte ses bouteilles aux boites de nuit

Lundi 05 Septembre 2016 Le champagne Mumm propose une bouteille dont le bouchon contient une puce RFID sur la collerette. Lors de l'ouverture de la bouteille, une 'expérience interactive' est déclenchée (lasers, projections, musique). L'opération a été testée dans plusieurs boîtes de nuit. Sources Vins & Spiritueux 20/11 p.16

09/04/2016 - Pourquoi visiter Expoprotection ?

La mallette RFBox de Servtel prévient les vols sur chantiers Autonome, géolocalisable, et pilotable à distance, cette mallette de sécurité comprend une centrale de surveillance ainsi que des badges RFID qui se fixent sur les engins et autres ...

Santé

06/02/2017 - Les 4 produits IoT dont une ville intelligente a besoin en 2017

Les périphériques IoT connectés font partie des éléments clés d'une ville intelligente. Voici quelques-uns des produits les plus intéressants et utiles pour les villes intelligentes en 2017.

La sécurité publique et les services publics sont des éléments clés d'une ville intelligente. Qu'une ville cherche des lampadaires plus intelligents, une élimination plus efficace des déchets, il existe des produits intelligents qui se démarquent plus que d'autres. Voici quelques-uns des plus utiles dispositifs qui ont été utilisés dans les villes intelligentes à travers le monde en 2016 et qui sera vital en 2017.

1. Bigbelly

Bigbelly est un système intelligent de traitement des déchets et de recyclage qui a été déployé dans les 50 États américains et dans 50 pays. Il fournit un bac de compactage à énergie solaire qui permet jusqu'à cinq fois la quantité de déchets d’un bac traditionnel, et il alerte également le les services appropriés de la ville quand il doit être vidé.
Cela signifie que le nombre de poubelles dans une ville peut être réduit de 70 à 80%, ce qui rend les rues plus esthétiquement attrayant, et il réduit la population de rongeurs.
Philadelphie, San Diego, Los Angeles, New York et Chicago sont parmi les villes qui utilisent des poubelles Bigbelly.

2. Kiosques numériques

Si vous voulez être en sécurité, entrez dans le nuage
Les DSI qui veulent fournir un haut niveau d'assurance en matière d'intégrité des données devraient travailler avec des experts externes.
Un kiosque numérique donne des informations sur les restaurants, les commerces et les événements dans la région immédiate. Il fournit également la cartographie pour les visiteurs, et peut synchroniser avec un téléphone mobile pour donner des données supplémentaires au besoin.
À Kansas City, il ya 25 kiosques numériques installés dans une zone de 2.2 miles comme un laboratoire vivant pour tester la technologie intelligente pour la ville.

3. Lampadaires intelligents

Connexes lampadaires LED sont le moyen le plus simple pour une ville d'ajouter des technologies intelligentes. Un avantage est la réduction de la criminalité, parce que les lumières s'illuminent automatiquement quand il ya plusieurs personnes présentes, et dimimuent quand personne n'est autour.
Los Angeles a remplacé les anciens lampadaires par des versions intelligentes.
Le retour sur investissement est une évidence, avec les lumières LED économiser plus sur les coûts de l'énergie dans quelques années que cela coûte pour les acheter et les installer. À Los Angeles, la ville économise près de 9 millions de dollars par année sur les coûts des services publics en raison de sa décision de dépenser 57 millions de dollars pour convertir près de 80% de ses 215 000 lampadaires à vapeur de sodium en versions LED.

4. Capteurs de stationnement

Imaginez-vous en voiture à travers une ville, et d'accéder à une application mobile qui vous indique quand une place de stationnement est disponible. Les capteurs de stationnement le font en envoyant un signal indiquant si une place de stationnement est prise.
Les villes européennes ont été les premiers à adopter cette technologie. A Paris, le résident moyen passe quatre ans de sa vie à la recherche d'une place de stationnement. Avec l'utilisation répandue de capteurs de stationnement, le trafic à Paris a chuté de façon spectaculaire. Kansas City est l'une des premières villes américaines à ajouter des capteurs de stationnement, mais de nombreuses autres villes américaines envisagent de le faire, ou de le tester dans de petites zones.

Source : http://www.techrepublic.com

27/01/2017 - Inotec fusionne les technologies RFID et IML

Si le terme " in-mould " semble un peu barbare, la technologie in-mould labelling (IML) fait pourtant partie de nos us et coutumes. On retrouve cette technologie de décoration d'objets plastique sur de nombreux produits comme notamment les barquettes de beurre ou encore les pots de glace. Des étiquettes de qualité et durables Cette technique, décorative au départ, a été utilisée par Inotec pour la traçabilité des bacs plastique avec des codes uniques intégrés dans les contenants. Elle offre de nombreux avantages en termes de qualité d'impression et de résistance dans le temps. D'autant qu'avec cette technique, l'étiquette conserve son intégrité - pas d'égratignure ou de pelage possible et, sur le plan esthétique, sa qualité d'impression donne un résultat exceptionnel et durable. Une opportunité qu'Inotec a su saisir et transposer à la technologie RFID. Les nouvelles étiquettes RFID IML d'Inotec permettent une identification dans la masse des produits plastique. Contrairement à l'étiquette adhésive qui est appliquée sur le support après production, l'étiquette inotag DioBond est directement intégrée à l'emballage, le procédé d''étiquetage IML permettant de fusionner l'étiquette et son support durant le processus de moulage, en temps masqué. " inotag DioBond " : compatible avec le RFID Les étiquettes inotag DioBond se composent d'un support compatible avec l'injection et d'un tag RFID. La fréquence UHF (860 - 960 MHz) a été privilégiée car largement majoritaire dans l'univers logistique pour la traçabilité des contenants. L'étiquette est déposée dans le moule d'injection au moment de la fabrication du produit plastique. Après injection, elle fait ainsi partie intégrante du produit fini, offrant une surface lisse sans bordures, éliminant toute contamination possible sous l'étiquette et surtout une résistance à l'usure, la lumière UV, les produits de nettoyage, les produits chimiques ou bien acides. La technique In-mould répond ainsi aux exigences d'hygiène en vigueur notamment dans les secteurs alimentaires et pharmaceutiques. Coutumier des innovations technologiques, Inotec utilisait déjà cette technologie pour ses étiquettes codes-barres. Bernard Pagnon, Responsable de la filiale française, précise " La technologie in-mould, nous la connaissons bien et l'utilisons depuis de nombreuses années sur le code barres simple. Le challenge pour nous était donc de pouvoir appliquer cette technique à la RFID. Un challenge qui a été relevé avec succès puisqu'Inotec a breveté la technologie IML RFID et nous sommes maintenant en mesure d'offrir à nos clients un moyen efficace et rentable de suivre et tracer chaque contenant tout au long de la chaîne d'approvisionnement - une technologie qui n'était auparavant appliquée qu'à la technologie code-barres. " Aujourd'hui grâce aux nouvelles étiquettes RFID inotag DioBond, tous les acteurs industriels pourront profiter de solutions de marquage encore plus avantageuses pour identifier durablement et efficacement tous leurs supports logistiques plastique. " Jan 27, 2017Celine Agromedia

12/12/2016 - La RFID pourrait permettre à l'industrie des soins de santé d’économiser des milliards

La technologie RFID a fait de grands progrès dans les soins de santé. Maintenant, une nouvelle solution RFID pourrait jouer un rôle important dans la réduction des erreurs d'identification qui coûtent près de 1,5 milliard de dollars par an aux États-Unis seuls.

Smartrac et Cutaneous Information Technology (CIT) ont dévoilé le Patient Identification Shield, une solution RFID pour mieux gérer l'expérience de l'Identification du patient. Le NFC est un patch spécial qui peut être appliquée directement sur la peau du patient, et offre une identification sûre, durable et fiable dans un cadre des soins de santé.

La solution devrait être commercialement disponible au troisième trimestre de 2017.

En conjonction avec les applications Smart Cosmos associées à Smartrac, le Blindage d'identification des patients peut s'intégrer aux systèmes existants de gestion des données EMR (Electronic Medical Record) pour offrir une gestion des patients entièrement personnalisable pour améliorer la sécurité et l'expérience du patient.

Les bracelets d'identification d'hôpital ont longtemps été connus comme une solution sous-optimale qui s'accompagne de taux d'erreur considérables mais inévitables. En s'appuyant sur la technologie RFID, les codes à barres et Internet of Things, la nouvelle solution offre une alternative supérieure à l'identification traditionnelle des patients et une plateforme complète de sécurité. Il s'intègre avec les systèmes actuels de gestion des données et d’EMR, permettant à un hôpital d'améliorer les capacités des investissements logiciels existants.

Source : http://rfid24-7.com
 

Nos Partenaires et membres du cnrfid

Utilisateurs RFID

AIR FRANCEAIRBUS HELICOPTERSALIZENTAirbus GroupBNF BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCECHRISTIAN LOUBOUTIN SASCarrefourDASSAULT AVIATIONDGAC/STACDOMAINE CLARENCE DILLONELIS PANTINEMMANUEL MAURINENEDISENGIEESP developpementHENNESSYHeinekenMEDINORMEMENUISERIE BERARDMichelinNEXANS POWER ACCESSORIESNEYRET RUBANSONETRENAULTRTESAGEM DEFENSE SECURITETERRADONATHALES ALENIA SPACE FRANCETURBOMECA Société AnonymeUNDIZUTC AEROSPACE SYSTEMSZimmer France

Offreurs de solutions

Groupe PRISMERF ConceptionAIRBUS DEFENSE AND SPACENOGEMA TECHNOLOGYNEDAP FRANCEETIK OUESTINTELLINGRETAIL RELOADBlulog Sp. z o.o.INTEGRA SolutionHID GLOBAL SADevCSIS4GV SAINEO-SENSEKATHREIN FRANCEBIOLOG-IDTAG&PLAY - IMPRESSIONS MODERNESBACTECHALLFLEXSTARCHIPELA INNOVATIONEurope Transactions Processing & Services CIPAMMU-ElectronicsFREQUENTIELTHINK&GONanoP2FCT PARTNERSGENES'INKInotec Barcode SecurityUbisenseDipole RFIDAvnetSCHREINER ProtechDCNSInfos franceUrbanwaveERIC LEWDEN CONSULTANTSICKTECTUS Transponder Technology GmbHPRIMO1D SASCODING FranceEDITAGATHESIORANGE BUSINESS SERVICESRFID LABSNET 7BALLUFF FRANCEWIDIOTGOUROUAXEM TechnologySMLRFID LABSHMY GroupTOPPAN Europe - London BranchEM MICROELECTRONIC - Marin SASATO FranceST MICROELECTRONICSMICRO BENEXESS SATWIISTER SYSTEMSJIDELECFfly4uEMBISPHERECheckpoint Systems FrancePAGE UPPICDIPRISMADDPARAGON IDENTIFICATIONISLOGELIOT Innovative SolutionsSTIDInside SecureDREAMAPMURATA ELECTRONIQUE FRANCEIERNeopost ShippingE Business VentureAGIDAPROGSYSBG IngénierieFacom UBI Solutions SAS

Académiques

CNRS DELEGATION PROVENCE ET CORSEESIEE PARISETSIINRIAINSTITUT POLYTECHNIQUE DE GRENOBLEISENLNEUNIVERSITE AIX MARSEILLE

Institutions - Partenaires - Autres

EESTELFILRFIDGS1 FranceHOSPITALIAPOLE DES INDUSTRIES DU COMMERCEPôle Solutions Communicantes SécuriséesRAINRFID BRETAGNE

Initié par le Ministère de l'Economie, des Finances et de l'Industrie, le Centre National de Référence RFID (CNRFID) favorise le déploiement de la technologie RFID Radio Frequency IDentification. La RFID est une technologie d'identifi cation automatique par radiofréquence offrant des potentiels d'applications dans tous les secteurs d'activité (commerce, santé, aéronautique, transports…). Les tags RFID actifs et les tags RFID passifs existent sous différentes formes : étiquettes RFID, badges RFID, cartes RFID… Ces tags RFID sont généralement associés à des lecteurs RFID connectés au système d'information. Les fréquences RFID utilisées sont la RFID LF (125 et 134,2 kHz), la RFID HF (13,56 MHz), la RFID UHF (860 à 960 MHz). Pour la RFID HF, les principes physiques et applicatifs sont identiques à ceux de la NFC (Near Field Communication). Associées à des réseaux de capteurs, ces technologies RFID sont à la base des futures applications de l'Internet des Objets (IoT).